Le Bagad: 4éme au classement général du championnat

Samedi 8 août se déroulait la 2ème manche du championnat national des bagadoù de 1ère catégorie au stade du Moustoir à Lorient.

Le Bagad y a présenté une nouvelle suite s’intitulant «Bran, ou le prisonnier de guerre». Kemperle célèbre, en cette année 2015, le bicentenaire de la naissance de Théodore Hersart, vicomte de La Villemarqué, Barz Nizon de son nom de barde, auteur du Barzaz Breiz. Le Bagad a conçu la suite de Lorient dans la continuité de celle présentée à Brest en évoquant “Bran, ou le prisonnier de guerre”, après s’être inspiré des poèmes de Xavier Grall lors de la première manche du championnat.


En introduction, une marche, La bataille de Kerlouan : Neiz Vran (Le nid du corbeau) où Bran fut fait prisonnier. S’en suit une mélodie: “an diaweled : Etre spi ha dispi” exprimant l’attente dans sa géôle, entre espoir et désespoir.

Pour Lorient, le Bagad a choisi d’interpréter une suite montagne d’inspiration éclectique, témoignage de l’histoire de notre bagad. “Barz Nizon”: Les tons simples de la gavotte, inspirés par le couple Irvoas/Moign sont une invitation aux voyages du barde qui était De La Villemarqué. Les bals sont une transcription musicale de la poésie de Xavier Grall “ Ballade à l’hôtesse”, qui évoqua aussi Bran dans ses poèmes. Ceux-ci sont inspirés de la mélodie précédemment exposée. Le ton double issu du répertoire de gavotte accordéon (Jean Coateval, Patrick Lefevre) est à l’image des rencontres et influences que le Bagad a vécu, vit et ne cessera de vivre. Cet air est aussi interprété lors du spectacle « Amour Kerne » mettant en lumière les poésies de X.Grall : Création musicale dans laquelle le bagad se produit en collaboration avec le groupe de jazz Bran Project et Gilles Servat.

A l’issu de cette seconde manche le Bagad termine à la 4éme place du classement général du championnat national des bagadoù de 1ère catégorie. Un résultat très satisfaisant pour le groupe qui récompense l’investissement des sonneurs dans cette préparation.

A noter, une nouvelle fois, le premier prix batterie décroché par le pupitre du Bagad mené par Maël Pavec. Pour la première fois cette année, le titre batterie avait un véritable enjeux car le vainqueur remportait un lot de huit caisses claires, trois toms et une basse grosse caisse de la marque Andante qui sponsorisait l’événement. Le niveau technique et l’appui musical atteint par ce pupitre fait une nouvelle fois de la batterie Kemperloise un ensemble reconnu de tous.